Testostérone —

1 — 8

Un travestissement hormonal.

« Qu’est ce qu’on prend quand on prend de la testostérone ou la pilule ? On avale une chaîne de signes culturels, une métaphore politique qui charrie tout une définition performative de construction du genre et de la sexualité.»  Entretien entre Béatriz Preciado
 et Judith Butler, Têtu n°138, novembre 2008.

La pilule contraceptive a permis aux femmes de contrôler leur fécondité, mais un cocktail d’hormones additives les a normé. Ce moyen contraceptif est aussi un outil de contrôle des signes de la féminité. La simple prise de testostérone permet une stérilité temporaire, mais elle entraîne des effets secondaires, tel l’hirsutisme.
Le port de la barbe changerait-il la place des femmes dans la société ? Est-ce un problème pour un homme
 si la mère de ses enfants porte une moustache ? Une femme à barbe aurait-elle le même salaire qu’un homme ? Cette pilosité remettrait-elle en cause la définition des genres ? Pourquoi l’industrie pharmaceutique a-t-elle choisi de développer la contraception féminine plutôt que masculine ? Pour ce projet, j’ai créé une fiction autour de l’apparence des femmes, un travestissement hormonal. Cette série de portraits féminins a
été conçue et réalisée en 2014 en collaboration avec l’Opéra de Lyon. Vingt-deux employées issues de tous 
les corps de métiers de l’Opéra, ont été photographiées de face, épaules nues, devant un fond de lumières colorées. Elles portent toutes une barbe ou une moustache réalistes ; ces postiches sur mesure sont en cheveux naturels. Les tirages de ces portraits ont été imprimés sur vinyle adhésif. Testostérone a été présenté pour la première fois en 2016 dans l’exposition monographique de Pierre David « De l’usage de l’autre » au musée des Beaux-Arts de Chambéry.

Les photographies des modèles ont été prises par Thierry Chassepoux. Les postiches ont été confectionnés par l’atelier de maquillage et perruques de l’Opéra de Lyon dirigé par Sylvie Barrault. Les tirages sont imprimés par l’atelier Ooblik.

  • Ophélie - 2014, photographie sur vinyle adhésif 150x200cm 

  • Marie - 2014, photographie sur vinyle adhésif 150x200cm 

  • Léa - 2014, photographie sur vinyle adhésif 150x200cm 

  • 2016, dans l'exposition personnelle De l'usage de l'autre au Muséee des beaux-arts de Chambéry

  • 2016, dans l'exposition personnelle De l'usage de l'autre au Muséee des beaux-arts de Chambéry

  • Marie - 2014, photographie sur vinyle adhésif 150x200cm 

  • Pascale - 2014, photographie sur vinyle adhésif 150x200cm 

  • Sandrine - 2014, photographie sur vinyle adhésif 150x200cm 

  • Sophie - 2014, photographie sur vinyle adhésif 150x200cm 

  • Sylvie - 2014, photographie sur vinyle adhésif 150x200cm 

  • Virginie - 2014, photographie sur vinyle adhésif 150x200cm 

  • Vivianne - 2014, photographie sur vinyle adhésif 150x200cm 

  • Lucrèce - 2014, photographie sur vinyle adhésif 150x200cm 

  • Karine - 2014, photographie sur vinyle adhésif 150x200cm 

  • Caelyn - 2014, photographie sur vinyle adhésif 150x200cm 

  • Amandine - 2014, photographie sur vinyle adhésif 150x200cm 

  • Anny - 2014, photographie sur vinyle adhésif 150x200cm 

  • Catherine - 2014, photographie sur vinyle adhésif 150x200cm 

  • Corinne - 2014, photographie sur vinyle adhésif 150x200cm 

  • Françoise - 2014, photographie sur vinyle adhésif 150x200cm 

  • Geraldine - 2014, photographie sur vinyle adhésif 150x200cm 

  • Guislaine - 2014, photographie sur vinyle adhésif 150x200cm 

  • Karima - 2014, photographie sur vinyle adhésif 150x200cm 

  • Zoé - 2014, photographie sur vinyle adhésif 150x200cm 

descriptif +